Formation à la relation d'aide
Session 2015-2017

« Intégrer la Psychologie de la Motivation dans sa pratique »



Cette formation s’adresse à tous les professionnels de la Relation d’Aide et de la psychothérapie

- médecins et tout le personnel soignant : infirmiers, kinésithérapeutes, ostéopathes, psychomotriciens,

- personnels de l’éducation et de l’apprentissage, éducateurs, responsables d’association,

- directeurs des Relations Humaines dans l’entreprise, animateurs,

- psychopraticiens, psychothérapeutes, psychologues, psychanalystes.


Elle se déroule en deux ans à raison de 5 modules de 2 jours par an

 à Paris, 8 rue du Commandant René Mouchotte, Métro Montparnasse-bienvenue.

Pour la 1ère année les dates sont les suivantes:
7-8 novembre 2015  >>  9-10 janvier 2016  >>  12-13 mars 2016  >>  21-22 mai 2016  >>  25-26 juin 2016

            Objectifs de la formation :

1 - Évoluer personnellement dans son rapport avec son propre psychisme, avec ses émotions en améliorant les liens entre soi-même et les autres.

2 - S’initier à cette approche humaniste et introspective qu’est la PM (Psychologie de la Motivation) : élucider les cheminements de la délibération intime, décrypter le symbolisme des mythes qui révèlent les profondeurs de la psyché, traduire les rêves qui cartographient l’inconscient.
3 - Acquérir des concepts de base : introspection, délibération intime, élucidation et satisfaction des désirs, fausses motivations et ambivalence, surconscient et désir essentiel.
4 - S’approprier les outils utilisés en PM : le calcul psychologique, les mythes et les rêves.


Outils pédagogiques :

- Cours théoriques.
- Travaux en binômes pour l'exploration de soi.
- Travaux en groupe. L'interactivité sera privilégiée, sous forme de mise en pratique ou de théâtre-image et théâtre-forum, qui ne nécessitent aucune compétence particulière dans ce domaine.



                                                              Programme



     Module 1 :


- Présentation des participants, de l'enseignement et des enseignants tuteurs
- Présentation générale de la Psychologie de la Motivation
- Historique : biographie de Paul Diel  et histoire du développement de la Psychologie de la Motivation
- Paul Diel versus Freud , Adler, Jung et les psychologues humanistes
- La névrose selon Paul Diel
- Le processus thérapeutique
- Identité et appartenance :
- La naissance des désirs : réactivité par rapport aux sollicitations de l'environnement (sidération, fuite, agression). Décrire les pulsions selon P. Diel, les pulsions élargies, l'intégration en sentiments, pensées et volitions et l'évolution en motivations, en intégrant l'élan animant.
Travail en duo sur les désirs et leur évolution en motifs.
- L’élucidation des rapports aux autres et au monde (groupes d’appartenance)
- Qu'est-ce que la relation ?
- Travail en groupe : la relation et les relations pour chacun des participants
Langage-image : choisir une photo correspondant à ce qui représente pour vous une relation réussie
- Présenter une affiche sur le thème : « mon projet attenant à cette formation »



      Module 2 : introspection et délibération intime
 :

Objectifs pédagogiques :


- Connaître le déroulement de la délibération intime par l'introspection en tant qu'exploration de soi
- Reconnaître en soi les différentes étapes de sa dynamique intérieure.
- Le principe de satisfaction : inhibition et exaltation.
- Les prolégomènes du désir essentiel.
- Le symbolisme : connaître les éléments essentiels de la traduction du langage symbolique (mythes et symboles).


Objectifs professionnels :


- Explorer ses désirs multiples et aborder ceux des autres.
- Reconnaître les inhibitions et les exaltations.



      Module 3 : introspection et délibération intime (suite)
 :

Objectifs pédagogiques :


- Aborder la structure du psychisme. Analyser de manière plus détaillée les faux motifs et le désir essentiel. Entrer dans le processus de spiritualisation – sublimation. Exploration d'un mythe.


Objectifs professionnels :


- Savoir découvrir les faux motifs dans une relation personnelle, professionnelle ou autres en prenant des
exemples concrets.


- Savoir discerner la lucidité sur les motifs du jugement de soi ou de l'autre.


- Savoir déceler les ambivalences


      Modules 4 et 5 : le carré des fausses motivations, les contre valorisations :


Objectifs pédagogiques :


- Apprendre à analyser le carré des faux motifs.


- Expliquer de manière détaillée des situations concrètes.


- Reconnaître l'influence de la peur et de l'angoisse sur le fonctionnement psychique.


Objectifs professionnels :


- Comprendre et reconnaître le malaise ou la souffrance dus aux excès de surestime, sous estime etc.
- Applications pratiques en relation d'aide.


      Module 6 : la gestion des blessures psychiques, le trauma
 :

- Travail sur les émotions : colère, peur etc.



      Module 7 : les rêves et leur traduction
 :

Objectifs pédagogiques

- Apprendre les 3 plans de lecture d'un rêve.


- L'originalité de la psychologie de la motivation dans l'approche symbolique de la traduction des rêves. Études de cas.
Objectifs professionnels :

- Traduire un rêve dans la situation concrète de l'existence de la personne. Faire le lien entre la symbolique du rêve et le vécu personnel.

      Module 8 : l'animation de groupes :

Objectifs pédagogiques :

- Les différents types de groupes : de paroles, d'entraide, autres… Les règles de gestion des groupes, 
les méthodes de gestion des conflits en groupe.


Objectifs professionnels :

-    Éthique de la discussion.

      Module 9 : Relation d'Aide et sens de la vie


- Le regard de la Psychologie de la Motivation sur d'autres problématiques : La psychique à l'école, la relation au travail, le burn out, le couple…



      Module 10 bilan :

- questions réponses sur la méthode introspective


Travaux personnels : 
au cours de la formation l'étudiant rédige 2 options par an correspondant à des
comptes-rendus de stage, de séminaires , d'ateliers, de lectures, de films… en rapport à la formation.


      Validation :


- La validation comprend un entretien de suivi à mi-parcours.


- La validation finale se concrétise par la rédaction tutorée d'un mémoire de vingt pages orienté de
préférence sur le descriptif de votre projet.


A l’issue de ce cycle de deux années est délivrée une attestation de formation initiale en Psychologie de la Motivation.

ECLAIRAGE
Connaissance et motivations.
Qu'est-ce que l'épistémologie ?

Ce concept est central dans la pensée diélienne et il est nécessaire dans la proposition de l’introspection des motivations. Son étymologie est grecque, il est formé de deux mots : épistêmê et logos, qui signifient respectivement la science, le savoir, et le discours, la parole. Il s’agit donc d’un mot qui recouvre notre interrogation sur nos capacités de savoir et les limites de notre esprit à connaître.
Que désirons-nous savoir et ce dès le plus jeune âge ? «  D’où venons-nous, d’où vient que quoi que ce soit existe, où  allons-nous après notre vie éphémère et  qu’ avons-nous à faire de notre vie » sont les questions essentielles que nous nous posons.
Malheureusement, les adultes répondent aux questions des enfants par des affirmations dogmatiques dont ils ont eux-mêmes hérité, sans se demander si nous pouvons vraiment savoir ce qui est avant et après notre monde sensible. C’est le domaine du métaphysique, au sens étymologique « après la physique », et dont la physique, qui explique le monde sensible, ne s’occupe pas car elle sait ne pas savoir le faire, « reconnaissant que le principe de l’existence de la vie est inexplicable, mystérieux. » (La divinité, petite bibliothèque Payot, page 38.)
Dans son livre La divinité, Diel, pour expliquer le symbole Dieu part de cet effroi devant l’insondable mystère de l’existence  et définit le « mystère » comme « la limite de la compétence de l’esprit humain. »(La divinité, page 38). Les mythologies dérivent de la conviction qu’on ne peut parler que par images et symboles du mystère de l’existence et les noms des divinités des différentes religions disent aussi bien la dimension métaphysique que la dimension éthique de la vie humaine.
Croire savoir ce que l’esprit humain ne peut pas savoir est source d’angoisse car le pôle ambivalent de la vanité de savoir est le doute. L’épistémologie est donc bien une branche de la psychologie introspective puisque Diel propose de sonder les motivations de la croyance. En cela, il rejoint Socrate dont une des paroles majeures est la suivante : «  Ce que je ne sais pas, je n’imagine pas non plus le savoir. »
Quels sont donc les motifs qui nous poussent à affirmer savoir ce que nous ne pouvons pas savoir ? La vanité de l’intellect qui prétend que rien ne lui résiste et qui tel Prométhée vole le feu aux dieux ; son accusation et sa plainte que la vie est mal faite s’il n’y a pas de réponse aux questions métaphysiques.
Et pourtant, rien n’est plus apaisant, selon Diel, que d’admettre que le mystère est mystère et que notre esprit peut explorer, ce qui est dans ses compétences, le monde extérieur et le monde intérieur.
La dimension épistémologique de la pensée de Diel est le préalable à toute introspection : il s’agit effectivement de bien délimiter le domaine du travail sur soi, à savoir l’analyse de ses désirs en partant du désir le plus profond qui est celui de répondre aux interrogations sur l’origine et la finalité de la vie humaine.
Et c’est ainsi que s’achève La divinité : «  Même en remontant jusqu’à la limite extrême de sa compétence, l’esprit humain ne saura pas découvrir la source mystérieuse de l’existence, qui n’est pas transcendante à l’espace et au temps mais à l’entendement humain. Elle est mythiquement personnifiée et nommée « Dieu », symbole de l’innommable mystère.
L’analyse de l’image « Divinité »n’est autre que l’analyse de l’intime fonctionnement psychique qui a créé le symbole « Divinité ». »

Isabelle Canouï septembre 2014